Les Vœux de Mariage

Publié le

Voir comme Dieu voit
 

Nous pouvons donner maintenant une définition du Mariage, après avoir vu, dans l’article précédent, comment Dieu voit la chose :

Le Mariage est une Institution,
d’application universelle et d’origine divine.
Par cette loi, un homme et une femme sont
unis surnaturellement par Dieu,
le jour où
ils s’engagent mutuellement
à vivre ensemble
dans l’amour et de façon permanente,
pour construire et maintenir
un foyer et une famille.

1. Le Mariage est une loi d’application universelle et d’origine divine…

Dieu est l’Auteur, le Créateur de la Loi sur le Mariage. Ses Ordonnances, établies dans les Écritures, ont une portée universelle et s’appliquent à toute la descendance d’Adam et d’Ève, descendance qui est “ soumise ” à ces ordonnances et sera jugée par elles.

 

2. Par cette loi, un homme et une femme sont…

Comme l’application de la Loi sur le Mariage est universelle, nous ne pouvons donc pas dire que cela s’applique seulement aux Chrétiens, aux Juifs ou à d’autres hommes et femmes religieux. Non, la portée de cette Loi est universelle et donc, chaque homme et chaque femme se trouve concerné par cette Loi. Ainsi la définition dit : un homme et une femme. Cela ne peut s’appliquer à un homme et un homme, ou à une femme et une femme.

 

3. Ils s’engagent mutuellement…

C’est le consentement libre et mutuel de se donner l’un à l’autre qui va constituer l’unicité du couple - être un et non plus deux, cette Union en Un, ou une seule chair, étant l’Acte de Dieu.

Maintenant elle est ta compagne, et la femme de ton alliance.
 (fondée sur les Vœux de Mariage)
Malachie 2, 14

4. Unis surnaturellement par Dieu…

Dieu Seul a la capacité d’unir l’homme et la femme pour les faire devenir « Une Seule Chair ».

Cette union « être Une Seule Chair » telle qu’elle est décrite dans la Parole de Dieu, est pour la vie.

 

5. À vivre ensemble dans l’amour et de façon permanente…

La partie de la définition qui dit « dans l’amour » n’est pas basée sur l’émotion mais sur un acte de volonté. Il ou elle, choisit ou décide d’aimer et se construit ensuite une image mentale qui justifie sa décision.

C’est la raison pour laquelle Dieu dit aux chrétiens d’aimer à trois niveaux : leur conjoint, leur prochain et… leurs ennemis ! Ce n’est pas parce qu’ils y ont droit, mais parce que Dieu l’ordonne !

Nous savons que c’est dans la Nature de Dieu de nous aimer. Dieu est Amour ! Il choisit de nous aimer tels que nous sommes !

De même, les maris et les épouses doivent s’aimer mutuellement, indépendamment de leur comportement.

 

6. Pour construire et maintenir un foyer et une famille

C’est la Volonté de Dieu pour un couple qu’il construise son propre nid !

L’homme quittera son père et sa mère et sera uni à sa femme.
Genèse 2, 24

 

Quelques points à retenir impérativement !

- 1. Les relations sexuelles n’établissent pas l’état de Mariage, c’est-à-dire, l’ « l’Union en Une Seule Chair ».

Les relations sexuelles sont le privilège exclusif du Mariage mais ne le fondent pas pour autant ! Ce sont les paroles d’engagement prononcées qui déterminent la “fonte” de DEUX en UN, par un Acte surnaturel et unique de Dieu.

L’histoire de Joseph et Marie en Matthieu 1, de David et Bathsheba en 2 Samuel 11, tout comme l’hisoire de Samson et Delila en Juges 16, 1 en témoignent.

L’Enseignement du Seigneur Jésus

 

Si quelqu’ un répudie sa femme et en épouse une autre…

Il utilise le mot ” épouse “. Cela implique clairement que les relations sexuelles étaient comprises dans cette seconde relation. Cependant, Jésus ne dit pas qu’ils étaient unis ou devenus « Une Seule Chair ». Au contraire, Il déclare qu’ils ont commis adultère ! Cela ne signifie pas que la sexualité partagée rend deux personnes « Une Seule Chair ! »

Le bon sens nous enseigne que, si les relations sexuelles “font” vraiment le Mariage, alors une telle chose n’est pas fornication… Si vraiment l’acte sexuel rend un couple « Une Seule Chair », alors, au moment ou cet acte prend place, l’homme et la femme deviennent « Une Seule Chair » et cela serait honorable…

Pourtant cela n’est pas ainsi : Jésus dit : « ADULTÈRE ! »

Nous étudierons plus tard et en détails, l’enseignement de l’Apôtre Paul - qui confirme et renforce l’enseignement de Jésus sans le contredire, comme certains voudraient le faire croire.

 

- 2 . L’homme, Officier d’État Civil ou Ministre de Culte - chrétien ou non, ne crée pas ou n’établit pas le Mariage.

Tout au plus il prend acte, mais il ne le peut pas. Il n’en a pas le pouvoir. La “ fusion ” de DEUX en UN reste l’Acte surnaturel et unique de Dieu qui Lui appartient. Si l’église ou le gouvernement avait le pouvoir de faire « Une Seule Chair », les premiers chrétiens auraient été troublés. Ils connaissaient encore le sens de l’Alliance !

L’Histoire nous dit que l’église du Nouveau Testament, l’église des Temps apostoliques n’a pris aucune responsabilité d’organiser des cérémonies de Mariage, jusque vers la fin des trois premiers siècles après Jésus-Christ.

En fait, en ce temps-là, personne n’aurait pu dire que le prédicateur, ou bien l’État, pouvait faire d’un couple « Une Seule Chair ».

C’est vers 1300 que l’église catholique romaine remplaça cela par la Loi Canon, qui stipulait qu’un mariage, pour être valide, devait être prononcé par un prêtre. Cette pratique de contrôle des Mariages dans l’église a été transposée dans le Protestantisme par Luther et les autres Réformateurs.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article