La Bible & le divorce 2

Publié le

 

L'enseignement de Jésus dans les Évangiles

 

B. Luc 16, 18

Maintenant, jetons un coup d’œil à Luc 16, 18. On y trouve une déclaration très courte et concise. L’Évangile de Luc présente principalement aux Grecs, la Vie et le Message de Jésus-Christ.

Voyons si Marc et Luc sont d’accord :

Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre, commet adultère ;
 et quiconque épouse une femme répudiée par son mari, commet adultère.

Luc 16, 18
Ce verset est complètement en accord avec ce que Jésus a dit dans Marc : Paul divorce d'Aline, peu importe pour quelle raison, et épouse Brigitte.

                                          

Dieu dit que c’est de l’adultère. Il ne peut pas reconnaître les seconds vœux, parce qu’Il a déjà agi sur les premiers et a fait de Paul et Aline  ” Une Seule Chair “ pour la vie. Cependant  Luc 16, 18 va plus loin.

…et quiconque épouse une femme répudiée par son mari, commet adultère.
Luc 16, 18

- Paul  divorce d'Aline et épouse Brigitte : Jésus dit que c’est de l’adultère.


Paul et Brigitte sont légalement mariés par la société, mais Jésus appelle cela de l’adultère.

- Maintenant, Jésus dit que si Luc épouse Aline (le parti innocent), il est aussi adultère.

                                          

…quiconque
[universel, pas d’exception]
épouse une femme
[Aline]
répudiée par son mari,
[Paul, qui a divorcé d’elle et s’est déjà remarié avec Brigitte]
commet adultère.
Luc 16, 18
Jésus déclare que Paul et Aline sont toujours " Une Seule Chair ", sans tenir compte des lois de des hommes. Nous devons voir qu’ici Jésus enseignait Ses disciples.

Lorsque Paul et Aline sont venus, deux célibataires - aucun d’entre eux n’ayant jamais été marié auparavant - et se sont promis l’un à l’autre par des vœux, la Loi divine universelle du Mariage a pris effet, et ils ont été faits ” Une Seule Chair “ par un Acte surnaturel de Dieu.

Rappelez-vous que les gens marient des gens, mais Seul, Dieu peut faire de deux, ” Une Seule Chair “ pour la vie.

Ainsi, quand Paul a pensé qu’il divorçait d'Aline et épousait Brigitte, il ne comprenait pas que dans le Mariage il se passe quelque chose au delà de la signature, quelque chose qui dépasse le domaine physique et appartient au spirituel : eux, Paul et Aline, étaient déjà devenus ” Une Seule Chair “ aux Yeux de Dieu pour la vie.

Après, Paul, dans l’ignorance, est passé par l’acte civil de divorce, et, légalement, selon la loi des hommes, il a épousé Brigitte. Jésus dit que c’est de l’adultère. Paul vivait alors dans l’adultère. Voyez l’illustration.

                                                       

Aline, que l’on décrirait aujourd’hui comme " le parti innocent " s’est mariée civilement avec Luc. Voyez encore l’illustration.
Après tout, Paul n’avait-il pas commis l’adultère envers elle en épousant Brigitte et vivant avec elle ? Tout le monde ne sait-il pas que l’adultère, ou toute sorte d’impureté morale, est une cause de divorce aujourd’hui ?

C’est la tradition de Shammai l’emportant sur la Parole de Jésus...

ou

- les traditions des hommes sur les Commandements de Dieu.

Comprenez bien : ces choses ne sont pas écrites pour blesser, mais pour vous faire voir à quel point l’Église s’est éloignée de la Parole de Dieu !

Jésus a dit à Luc :

- « Je sais que Paul a divorcé d'Aline ; Je sais qu’il a épousé Brigitte. C’est de l’adultère, parce que Paul et Aline sont toujours ” Une Seule Chair “ à Mes Yeux.

Quant à ton mariage avec Aline, qui, pour toi, représente le parti innocent, c’est aussi l’adultère, parce qu’ils [Paul et Aline] ne sont plus deux, mais ” Une Seule Chair “. »

La société accepte le re-mariage, c’est devenu la norme, mais Jésus dit que c’est de l’adultère.

Ainsi, Marc 10 et Luc 16 sont complètement en accord.
 

 

Que dit L'Apôtre Paul ?

 

 

C. Romains 7, 2-3

Car la femme qui est soumise à un mari,
est liée à son mari par la loi,
tant qu’il vit ;
mais si le mari meurt, elle est déliée de la loi du mari.
Ainsi donc, le mari étant vivant,
elle sera appelée adultère si elle est à un autre homme ;
mais si le mari meurt, elle est libre de la loi,
de sorte qu’elle n’est pas adultère en étant à un autre homme.

Romains 7, 2-3

Lisez ce passage à des enfants d’école primaire et demandez-leur :
- « S’il vous plaît, dites-moi ce que cela veut dire ? »

Leur réponse sera claire :

- « La Bible dit que les gens mariés sont mariés pour la vie ! »

Maintenant, si les enfants peuvent voir cela, pourquoi les adultes ne le peuvent-ils pas ?!

Peut-être parce que les enfants ne regardent pas ce passage de l’Écriture avec des idées préconçues.

Ce passage est totalement en accord avec Marc et Luc et il est clair et sans équivoque :

Le Mariage est pour la vie !

Voyez-vous se dégager une base scripturaire claire ?
Peut-être que vous vous demandez maintenant :

- « Pourquoi Paul et Brigitte ou Luc et Aline ne peuvent-ils pas être faits ” Une Seule Chair “ s’ils ont échangé les mêmes vœux que Paul et Aline auparavant ? Leurs Vœux ne les lient-ils pas tout autant ? »

Non !

La nature exclusive des premiers Vœux de Paul et Aline devant Dieu a rendu complètement iimpossible la validation des vœux de Paul envers Brigitte et de Aline envers Luc  !!

En d’autres termes, les premiers sont les seuls valides…

Quand quelqu’un se donne à une autre personne dans le mariage, il ou elle perd ou abandonne la liberté de donner son corps à quelqu’un d’autre, parce qu’il/elle est devenu(e) ” Une Seule Chair “ avec ce partenaire pour la vie et qu’ils sont vus comme une personne aux Yeux de Dieu, et ce jusqu’à la mort.

Que le mari rende à la femme ce qui lui est dû,
et pareillement aussi la femme au mari.
La femme ne dispose pas de son propre corps, mais le mari ;
et pareillement aussi le mari ne dispose pas de son propre corps,
mais la femme.
Ne vous privez pas l’un l’autre,
à moins que ce ne soit d’un consentement mutuel, pour un temps,
afin que vous vaquiez à la prière, et que vous vous trouviez de nouveau ensemble,
afin que Satan ne vous tente pas à cause de votre incontinence.

1 Corinthiens 7, 3-5

 

Voyez comment la Bible, Parole Vivante le dit :

L’homme devrait donner à sa femme tout ce à quoi elle a droit
en tant que femme mariée,
et la femme devrait faire de même pour son mari :
car une jeune fille qui se marie n’a plus aucun droit sur son propre corps,
car son mari a des droits dessus aussi ;
et de la même façon, le mari n’a plus aucun droit sur son propre corps,
car il appartient aussi à sa femme.
Alors ne vous refusez pas ces droits l’un à l’autre.
La seule exception à cette règle serait l’accord conjoint du mari et de la femme
de s’abstenir des droits du Mariage pour un temps limité,
afin de se donner plus complètement à la prière.
Ensuite, ils devraient revenir ensemble,
afin que Satan ne puisse pas les tenter
à cause de leur manque de contrôle sur eux-mêmes.

1 Corinthiens 7, 3-5
La Parole de Dieu dit que lorsque vous avez prononcé les Vœux de Mariage d’origine, vous avez transféré le titre de propriété de votre corps à votre premier partenaire pour la vie. Ainsi, même si Paul et Aline divorcent et prononcent d’autres vœux avec Brigitte et Luc, ils n’ont plus de titre à transférer. Aline est propriétaire du corps de Paul et Paul est propriétaire du corps d'Aline, et ce droit de propriété est pour la vie !

Puisque Dieu a confirmé les Vœux d’origine, Il renierait Sa Propre Sainteté et Sa Justice s’Il reconnaissait les seconds.

C’est pourquoi Jésus a dit en Luc 16 :

Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre,
commet adultère ;
et quiconque épouse une femme répudiée par son mari,
commet adultère.
Luc 16, 18
Il disait : « Je ne peux pas accepter ces vœux, car vous n’avez plus de droit légal de vous donner à quelqu’un d’autre, jusqu’à ce que l’un de vous meure. »

Ainsi, dans le cas de Luc et Brigitte :

- Si aucun n’était marié auparavant, ils sont encore célibataires aux Yeux de Dieu. En effet, ils ne pouvaient pas devenir " Une Seule Chair " avec Paul ou Aline, parce que ces derniers seront " Une Seule Chair " jusqu’à ce que l’un des deux ne meure.

- Si Luc ou Brigitte étaient déjà mariés et divorcés avant d’avoir prononcé ces Vœux, ils sont toujours mariés à leur précédent conjoint et n’ont pas de droit légal pour transférer la propriété de leur corps à un autre, jusqu’à ce que leur premier conjoint meure et qu’ils soient libérés de leur Vœux d’origine.

Paul dit cela en 1 Corinthiens 7 :

…quant à ceux qui sont mariés, je leur enjoins,
non pas moi, mais le Seigneur…

1 Corinthiens 7, 10
Paul dit : « Ce que je suis sur le point de vous dire est totalement en accord avec ce que Notre Seigneur Jésus a enseigné. En fait, Il m’a commandé de vous dire cela, comme un ordre ! Quoi que ce soit, c’est obligatoire ! »
Que la femme ne soit pas séparée
[le mot grec est bien « séparée » et non pas « divorcée »]
du mari !
1 Corinthiens 7, 10
Voici encore une fois le point pivot. Elle n’est pas censée partir juste pour n’importe quelle raison Mais le Seigneur a le sens pratique, et Il sait que certaines conditions peuvent être insupportables.

- Le mari ou la femme peut partir, et l’autre n’a plus aucun contrôle sur cette situation.

- L’un des époux peut être cruel ou brutal envers le reste de la famille et créer une atmosphère de danger pour eux.

Par conséquent, Dieu a prévu que Sa Parole fournisse une réponse à de telles situations.
 
Voici la seule disposition scripturaire de Dieu pour des situations de Mariage apparemment impossibles :
- se séparer et rester seul
- se réconcilier

C’est la seule issue donnée par l’Écriture, à part la mort...

...et si elle est séparée,
qu’elle demeure sans être mariée,
ou qu’elle se réconcilie avec son mari ;
et que le mari n’abandonne pas sa femme.

1 Corinthiens 7, 11

La Parole de Dieu est cohérente concernant les relations maritales en " Une Seule Chair "  pour la vie.

 

D. 1 Corinthiens 7, 39

La femme est liée pendant tout le temps
que son mari est en vie ;
mais si le mari s’est endormi,
elle est libre de se marier à qui elle veut,
seulement dans le Seigneur...

Corinthiens 7, 39
Ce passage est écrit spécifiquement aux chrétiens, mais il est totalement cohérent avec les autres passages de l’Écriture, qui s’adressent à tous.Paul a établi que les véritables saints sont ceux qui se sont repentis de leur passé et vivent des vies transformées.
Soyez donc imitateurs de Dieu comme de bien-aimés enfants,
et marchez dans l’amour,
comme aussi le Christ nous a aimés et S’est livré Lui-même
pour nous comme Offrande et Sacrifice à Dieu,
en Parfum de bonne odeur.
Mais que ni la fornication, ni aucune impureté ou cupidité,
ne soient même nommées parmi vous, comme il convient à des saints ;
ni aucune chose honteuse, ni parole folle ou plaisanterie,
lesquelles ne sont pas bienséantes, mais plutôt des actions de grâces.
Cela en effet vous le savez,
connaissant qu’aucun fornicateur, ou impur, ou cupide (qui est un idolâtre),
n’a d’héritage dans le Royaume du Christ et de Dieu !
Que personne ne vous séduise par de vaines paroles ;
car, à cause de ces choses,
la Colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance.
N’ayez donc pas de participation avec eux ;
car vous étiez autrefois ténèbres,
mais maintenant vous êtes Lumière dans le Seigneur ;
marchez comme des enfants de Lumière.

Éphésiens 5, 1-8
Nous sentons ici le sérieux de ces choses qui sont autorisées dans l’église aujourd’hui. Paul nous avertit de ne pas être séduits dans ce domaine. Chaque fois que la Parole de Dieu dit « ne vous laissez pas séduire, » vous pouvez être sûr que c’est un domaine où il nous faut faire attention, ou nous serons séduits.

 

E. Hébreux 13, 4
 
Que le Mariage soit tenu en honneur à tous égards,
et le lit sans souillure ;
mais Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.

Hébreux 13, 4
C’est clair, concis et en accord complet avec les passages de l’Écriture déjà mentionnés.

 

F. Malachie 2, 14-16

En Malachie 2, Dieu parlait aux Juifs de leur caractère rétrograde et de leur indifférence. Il indiquait que cela devait en arriver au point où Il n’écouterait plus leur prières et n’agréerait plus leurs offrandes.
Vous demandez :
« Pourquoi les rejette-t-Il

[ces sacrifices qu’ils offraient à Dieu avec des larmes] ? »
Malachie 2, 14-16 (Bible Amplifiée)

Parole Vivante dit :

Pourquoi Dieu nous a-t-Il abandonnés ?

La Bible Amplifiée déclare :

Parce que le Seigneur a été témoin
[de l’Alliance faite à votre mariage]
entre toi et la femme de ta jeunesse,
envers laquelle tu as agi perfidement et à qui tu as été infidèle.
Cependant elle est ta compagne,
et la femme de ton Alliance
[réalisée par vos vœux de mariage.]
Et Dieu ne vous [votre femme et vous] a-t-Il pas faits un [une seule chair] ?
Celui qui est Un ne vous a-t-Il pas faits et n’a-t-Il pas préservé votre esprit vivant ?
Et pourquoi [Dieu vous a-t-Il tous deux] faits un ?
Parce qu’Il cherchait une descendance divine [de votre union].
Par conséquent prenez garde à vous-mêmes,
et que personne n’agisse perfidement envers la femme de sa jeunesse,
ni ne lui soit infidèle.
Car le Seigneur, le Dieu d’Israël dit :
Je hais la répudiation et la séparation maritale…

Malachie 2, 14-16
 

CONCLUSION

 

Nous avons maintenant une base sur laquelle construire une doctrine à partir de l’Écriture et éprouver les passages peu clairs. Cela devrait nous aider à établir une interprétation biblique solide.

Nous pouvons maintenant répéter la définition du Mariage, basée sur les versets que nous avons étudiés jusqu’à maintenant.

Le Mariage est une loi d’application universelle et d’origine divine.
Par cette loi un homme et une femme,
sont unis de façon surnaturelle par Dieu,
le jour où ils s’engagent mutuellement
à vivre ensemble dans l’amour et de façon permanente,
pour construire et maintenir
un foyer et une famille.
 
 

Récapitulatif

 

- Le Mariage est une Institution universelle de Dieu et les Lois du Mariage sont régies par Dieu.

- Les Lois du Mariage lient pour la vie !

- Les Lois du Mariage sont établies par les Vœux mutuels.

- Comment Dieu voit le divorce :

 

1. Une base biblique solide :

- Marc 10, 2-12 ;
- Luc 16, 18 ;
- Romains 7, 2-3 ;
- 1 Corinthiens 7, 10-11 ; 39 ;
- Hébreux 13, 4 ;
- Malachie 2, 16

2. Épouser quelqu’un d’autre après le divorce est l’adultère.

3. Toutes les personnes qui se sont remariées après leur divorce - alors que leur premier conjoint est encore en vie - sont adultères.

4. Les adultères non-repentis seront jugés par Dieu.

 

 

  À suivre...
Pour l'approfondissement de ces notions !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kiwi 24/01/2014 11:27

Je suis déçu car vous avez manifesté le désir d'être complet et biblique pourtant aucune mention des textes matthieu et en ce qui concerne 1 Cor 7 aucune explication concernant les raisons pour
lesquelles Paul parle à cette eglise ( contexte historique ) qui nous permet de mieux comprendre ( un verset sorti de son contexte est un prétexte ) mais aussi 1 Cor 7.12

24/01/2014 13:52



Kiwi tu n'as simplement pas lu l'article jusqu'au bout ....



 Tout y est expliqué et les versets que tu cites concernent des gens en concubinage et non des gens mariés - pour lesquels Dieu a donné un ORDRE au
verset 10.



 Paul dans son conseil ne contredit pas l'Ordre de Dieu pusiqu'il s'adresse à un autre groupe de personnes qui en sont pas liés dans une Alliance de Mariage.





Moonshadow 31/01/2013 16:02

Vous citez Marc et luc c'est bien mais vous omettez Mathieu 5:25-32 et 19:3-9 ou il Jésus dit que la seule raison valable de répudier sa femme est l'infidélité donc on peut divorcer pour raison
d'infidélité

15/05/2013 17:12



MATTHIEU


Clause dite " d'exception " 1


http://la-mort-nous-separe.over-blog.org/article-29918917.html


Clause dite " d'exception " 2


http://la-mort-nous-separe.over-blog.org/article-31608626.html